top of page
  • Photo du rédacteurExotic Cars

Pénurie de cuivre : un défi majeur pour l'avenir des véhicules électriques


véhicules électriques

Source image : pgottschalk


Le cuivre joue un rôle crucial dans la transition énergétique et le développement des technologies vertes, en particulier dans le secteur des véhicules électriques. Cependant, le monde est confronté à une pénurie imminente de ce métal stratégique, ce qui pourrait avoir des conséquences dévastatrices pour l'avenir de la mobilité électrique.


Une demande croissante et une offre insuffisante

Selon les experts, la demande mondiale annuelle de cuivre raffiné devrait presque doubler d'ici 2035, atteignant 49 millions de tonnes. Cette augmentation spectaculaire est principalement due à la forte demande des batteries, des réseaux électriques, des cellules photovoltaïques et des transports électriques. Malheureusement, les compagnies minières ne sont pas prêtes à investir dans de nouveaux projets miniers sans avoir une perspective solide de rentabilité, ce qui n'est pas le cas avec les cours actuels du cuivre.


Des obstacles à court terme et des défis à long terme

Plusieurs groupes miniers ont déclaré qu'ils n'étudieraient pas de nouveaux projets tant que les cours du cuivre ne dépasseraient pas 9 000 dollars la tonne, alors qu'ils étaient à 8 381 dollars le 4 janvier 2024. L'Agence Internationale de l'Énergie souligne la nécessité d'ouvrir 80 mines de cuivre supplémentaires pour répondre à la demande future, mais cela semble aujourd'hui impossible car la filière n'investit presque plus depuis plusieurs années. Il faut en moyenne 17 ans pour ouvrir une nouvelle mine de cuivre, un délai beaucoup trop long pour combler le déficit imminent.


L'impact sur les véhicules électriques

Les voitures électriques sont particulièrement vulnérables à cette pénurie de cuivre. En effet, un véhicule électrique contient en moyenne 83 kilogrammes de cuivre, soit près de 4 fois plus qu'un véhicule thermique. Ce métal est essentiel pour les moteurs électriques, les câblages, les batteries et les systèmes de recharge. Selon les estimations, la demande mondiale de cuivre pour les voitures électriques devrait passer de 0,4 million de tonnes en 2020 à 3,7 millions de tonnes en 2030. Cela représente une multiplication par près de 10 en seulement 10 ans.


Des solutions à court terme limitées

Face à cette situation préoccupante, les acteurs de la filière cherchent des solutions à court terme pour pallier la pénurie de cuivre. Cependant, le recyclage du cuivre, l'utilisation de matériaux alternatifs et l'optimisation de la conception des véhicules ne suffiront pas à combler le déficit à court et moyen terme.


Agir dès maintenant pour éviter le pire

Pour éviter un scénario catastrophe, des investissements massifs dans de nouvelles mines de cuivre sont indispensables pour assurer l'approvisionnement futur. Parallèlement, des efforts doivent être faits pour accélérer le recyclage et développer des solutions techniques alternatives. Sans une réponse ambitieuse et coordonnée à l'échelle mondiale, la pénurie de cuivre risque de freiner considérablement la transition énergétique et le développement des voitures électriques. Il est donc urgent d'agir avant qu'il ne soit trop tard.


Nous offrons une solution astucieuse pour l'achat de votre prochaine voiture neuve tout en évitant le malus écologique.


Contactez-nous au 04.69.96.29.92.

9 vues0 commentaire

Comments


bottom of page