top of page
  • Photo du rédacteurExotic Cars

Malus écologique : Comment ça marche ?


Le malus écologique est devenu un sujet de préoccupation majeur dans le domaine automobile. Cette taxe, perçue lors de la première immatriculation de certains véhicules jugés polluants, est au cœur de nombreuses interrogations. Qui est concerné par cette imposition ? Quels sont les montants en jeu ? Existe-t-il des moyens d'alléger cette charge fiscale ? Dans cet article, nous explorerons en détail le fonctionnement du malus écologique, les critères pour son application, ainsi que les possibilités d'évitement ou de réduction de cette taxe.



Malus écologique


1. Les critères et montants du Malus Écologique : détails et implications


Quels sont les véhicules touchés par le malus écologique ? Quels critères déterminent le montant de cette taxe ? Dans cette section, nous analyserons en profondeur les seuils d'émissions de CO2, la puissance fiscale et d'autres facteurs pris en compte dans le calcul de cette imposition. Une meilleure compréhension de ces critères nous aidera à évaluer les implications financières et environnementales des choix automobiles.


Le malus écologique cible spécifiquement les véhicules de tourisme émettant des niveaux de CO2 considérés comme excessifs. Ces seuils varient selon les réglementations en vigueur et peuvent être ajustés périodiquement pour refléter les objectifs de réduction des émissions fixés par les autorités. En général, les véhicules émettant plus de 117 grammes de CO2 par kilomètre depuis janvier 2024 pour les voitures ayant fait l'objet d'une réception communautaire, sont soumis au malus écologique.


Pour les véhicules n'ayant pas fait l'objet d'une réception communautaire, la puissance fiscale supérieure à 4 chevaux-vapeur (CV) est également un critère déterminant.


Outre les émissions de CO2, la puissance fiscale du véhicule est également prise en compte dans le calcul du malus écologique.


Cette puissance administrative est déterminée par des facteurs tels que la cylindrée du moteur, la puissance nominale et d'autres caractéristiques techniques.


Plus la puissance fiscale est élevée, plus le montant du malus peut être élevé.


Il est important de noter que ces critères ne sont pas les seuls pris en compte dans le calcul du malus écologique.


D'autres facteurs, tels que le poids du véhicule et les émissions de polluants atmosphériques, peuvent également être considérés. Ces facteurs multiples garantissent une évaluation complète de l'impact environnemental du véhicule, permettant ainsi une taxation proportionnelle à son niveau de pollution.


2. Notre solution clé en main pour éviter le malus écologique


Nous vous proposons un système clé en main pour éviter le malus écologique par le biais de l'immatriculation en Andorre offre une réponse proactive aux défis posés par les taxes environnementales.


En effet, grâce à l'immatriculation en Andorre, vous pourrez rouler en plaque Andorrane en toute légalité et dans toute l'Europe.


En s'appuyant sur les réglementations plus souples en vigueur dans ce petit pays d'Europe, notre service permet aux propriétaires de véhicules de bénéficier d'une immatriculation avantageuse.


En optant pour cette solution, les propriétaires peuvent contourner les seuils stricts d'émissions de CO2 et les critères de puissance fiscale souvent associés au malus écologique en France.


Cette approche offre aux consommateurs la possibilité de maintenir leurs préférences en matière de véhicules tout en évitant les charges financières supplémentaires liées à la taxation environnementale.


En travaillant avec notre équipe expérimentée, les propriétaires peuvent naviguer en toute confiance dans les procédures d'achat et d'immatriculation en Andorre, bénéficiant ainsi d'une solution pratique et économiquement avantageuse.



Un projet automobile ? Vous souhaitez faire des économies sur l'achat de votre prochaine voiture neuve ? Contactez-nous au 04.69.96.29.92.

12 vues0 commentaire

Comments


bottom of page