top of page
  • Photo du rédacteurExotic Cars

Malus écologique 2024 : des taxes plus élevées que le prix de vente d'une voiture !

Dernière mise à jour : 19 déc. 2023


Malus écologique 2024

EN STOCK : Porsche 992 carrera 4 GTS

full options - neuf


Les véhicules les plus émetteurs de CO2 vont connaître une hausse vertigineuse du malus écologique en 2024. Les SUV et les sportives vont notamment voir leur taxe à l'immatriculation être bien plus élevée que leur valeur d’achat.


La fiscalité automobile en France prend un tournant drastique en 2024, avec des mesures plus sévères pour les voitures neuves. D'abord, le seuil de déclenchement du malus au poids sera abaissé à 1,6 tonne au lieu de 1,8 tonne, accompagné d'une augmentation des taxes par kilogramme excédentaire. Mais c'est le malus CO2 qui fera le plus parler de lui.


Dès janvier 2024, le seuil de déclenchement du malus CO2 sera réduit à 118 g/km de CO2, ce qui signifie que les acheteurs de voitures neuves émettant plus de ce seuil devront payer un supplément de 50 euros à l'immatriculation. Ce montant augmentera ensuite progressivement en fonction des émissions, avec 75 euros pour 119 g/km, 100 euros pour 120 g/km, et ainsi de suite. Par exemple, des modèles populaires comme la Renault Clio 5, la Dacia Sandero, ou la Peugeot 208 seront soumis à un malus de 100 euros.


Cependant, la véritable surprise réside dans les montants astronomiques qui toucheront les véhicules les plus polluants. À partir de 194 g/km de CO2, un véhicule sera taxé à hauteur de 60 000 euros en 2024, dépassant ainsi le plafond de 50 000 euros en 2023. De plus, il n'y aura plus de limite de 50 % du prix du véhicule pour le malus, ce qui signifie que la taxe pourrait dépasser la valeur d'achat de certains véhicules. Cette mesure impactera particulièrement les SUV et les sportives, remettant en question leur attractivité sur le marché français.


Des exemples concrets montrent à quel point ces taxes peuvent être exorbitantes. Par exemple, une Ford Mustang, vendue à 58 400 euros et émettant 256 g/km de CO2, sera soumise à un malus de 60 000 euros. De même, la Toyota GR86, démarrant à 33 900 euros et émettant 199 g/km de CO2, verra son prix augmenter de 60 000 euros à l'immatriculation. Cette tendance touche également la gamme Maserati, la Ferrari Roma Spider et d'autres modèles, menaçant de décourager les acheteurs potentiels par des pénalités environnementales excessives.


La fiscalité automobile en France est en train de connaître une révolution, et les acheteurs de voitures neuves, en particulier les amateurs de SUV et de sportives, devront réfléchir sérieusement à leur choix en 2024.


Heureusement, chez Exotic Cars Andorre, nous avons la solution idéale pour laisser libre court à vos projets automobiles à des tarifs raisonnables ! Avec l'immatriculation en Andorre, vous éviterez le malus écologique et les taxes élevées tout en étant capable de rouler en France et en Europe en toute légalité.




Contactez-nous pour en savoir plus et discuter de votre projet avec un conseiller.

93 vues0 commentaire

Comments


bottom of page