top of page
  • Photo du rédacteurExotic Cars

Démantèlement d'un réseau d'escroquerie à la taxe sur les immatriculations de véhicules dans le Nord


Démantèlement d'un réseau d'escroquerie à la taxe sur les immatriculations de véhicules dans le Nord

Une vaste escroquerie à la taxe sur les certificats d'immatriculation de véhicules a été démantelée dans le Nord de la France, entraînant des pertes significatives pour le Trésor public. Le parquet de Lille a annoncé, le 5 décembre 2023, que six personnes ont été mises en examen pour escroquerie en bande organisée et blanchiment aggravé, suite à une enquête ouverte en juillet de la même année.


Les mécanismes de l'escroquerie

L'enquête a révélé deux principales méthodes de fraude utilisées par les malfaiteurs. La première impliquait l'utilisation frauduleuse de terminaux de paiement électronique avec des cartes "skimmées", c'est-à-dire des cartes dont les données ont été illégalement copiées. La seconde méthode, plus complexe, concernait directement la fraude à la taxe sur les certificats d'immatriculation de véhicules. Une société basée à Lens (Pas-de-Calais) et à Mouvaux (Nord) falsifiait l'origine des véhicules pour éviter de payer la TVA sur les véhicules importés. En outre, elle délivrait des certificats d'immatriculation sans contrôle technique et modifiait les numéros de série de véhicules volés.


Conséquences et réactions judiciaires

Les malfaiteurs ont réussi à escroquer plus de 520.000 euros au Trésor public en manipulant massivement le système d'immatriculation des véhicules (SIV). De plus, ils ont permis l'immatriculation de milliers de véhicules sous des garages fictifs, facilitant ainsi la commission d'autres infractions par des tiers. Ces véhicules ont été utilisés dans divers délits, incluant des infractions routières et du trafic de stupéfiants.

Suite à l'ouverture d'une information judiciaire pour escroquerie en bande organisée et blanchiment aggravé, six individus ont été mis en examen. Parmi eux, cinq ont été placés sous contrôle judiciaire et un a été incarcéré. La procureure de Lille, Carole Étienne, a souligné que cette opération a non seulement permis de mettre fin à une fraude financière importante mais aussi de prévenir d'autres activités criminelles facilitées par cette escroquerie.


Conclusion

Le démantèlement de ce réseau d'escroquerie dans le Nord de la France met en lumière la sophistication et l'ampleur des fraudes à la taxe sur les certificats d'immatriculation. Grâce à une enquête approfondie et des actions judiciaires rigoureuses, les autorités ont pu neutraliser une menace significative pour le Trésor public et la sécurité publique. Toutefois, cette affaire rappelle la nécessité de renforcer les contrôles et les mesures de prévention pour protéger les systèmes d'immatriculation contre de telles fraudes à l'avenir.

10 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page